Partager

Partager cette page sur Facebook Partager cette page sur Twitter Fil RSS La Chaine Immo

Les news de l'immo - 17 mai 2011

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Durée : 12 min 57 2 430 vues

Noter cette vidéo :

Vos réactions

commentaire(s)

Contenu de la vidéo :

Dans cette édition du mois de mai, nous nous pencherons sur le PTZ+. Au sommaire aussi, l'Internet bientôt dans les diagnostics, le permis de construire plus souple, un record à la Défense. Voici les brèves.

[Brèves nationales]

L'association de défense des consommateurs CLCV dénonce. L'organisme dévoile que 12% des bailleurs sociaux auraient pratiqué des hausses de loyer supérieures au plafond autorisé de 1,1%. Une accusation réfutée par l'Union Sociale pour l'Habitat. Le représentant des bailleurs HLM parle d'une augmentation moyenne de 1,04%.

Après le DPE, diagnostic de performance énergétique bientôt le DPI ? Le diagnostic de performance internet pourrait être rendu obligatoire avant la vente ou la location d'un bien. Objectif : mettre fin à la fracture numérique qui priverait un tiers des Français d'Internet. Une proposition de loi sera déposée ce mois-ci.

Rajouter une pièce à sa maison sera bientôt plus simple. Le dépôt d'un permis de construire ne devrait être obligatoire qu'à partir d'une extension de 40m2, contre 20 actuellement. Une aubaine pour les particuliers et les artisans du bâtiment. La mesure devrait être appliquée d'ici la fin de l'année.

Toujours plus haut. 231m de haut et 80 000 m2 de bureaux. La Tour First, située dans le quartier de la Défense à Paris, devient le gratte-ciel le plus élevé du pays. Un titre provisoire. En 2016, la tour Phare avec ses 300 m d'altitude et ses 69 niveaux doit la détrôner.

Un Monopoly grandeur nature. 100 millions d'euros pour un hôtel particulier à Paris. C'est la coquette somme qu'il vous faudra débourser si vous souhaitez acquérir l'hôtel Montmorency, avenue Foch. A ce prix là, l'agence immobilière Daniel Féau espère décrocher le record pour une vente dans la Capitale. Un record qui ne devrait pas aider le marché parisien à retrouver le sens des réalités.

[Reportage en partenariat avec le Nouvel Obs]

Avec la crise de 2008, le coût des crédits s'est effondré et est redevenu attractif pour les acquéreurs. Mais la tendance à la hausse des taux met fin à cette situation. Un sujet de Brice Nativel.

----

Le coût des crédits continue d'augmenter. Une mauvaise nouvelle pour les acheteurs, même si les conditions d'emprunt restent intéressantes.

Pour un prêt sur 15 ans, les coûts des taux sont passés de 3 à 3,55% entre septembre 2010 et mars 2011. Sur 20 ans, ils menacent d'atteindre les 5% dans les prochains mois. Conséquence directe, le pouvoir d'achat immobilier des acquéreurs diminue sensiblement. Une hausse d'un point fait perdre aux acheteurs l'équivalent d'une pièce de 8m2. Pour l'instant, l'augmentation du coût des crédits n'inquiète pas les banquiers. Leurs craintes se posent surtout sur l'explosion des prix du m2.

Les professionnels de l'immobilier invitent donc les acquéreurs à faire jouer la concurrence pour obtenir les taux d'intérêt les plus intéressants.

----

Une France des propriétaires encore loin d'être une réalité pour tous et partout.

[Reportage PTZ+]

Le 100 000e PTZ+ a été signé cette semaine. Mis en place en janvier dernier, le dispositif avait pour objectif de simplifier les aides à l'accès à la propriété. Pari tenu ? Eléments de réponse avec Emmanuelle Lebon et Romain Joanniez

----

Justine vient d'acheter un appartement. Pour sa première acquisition, un T2 de 130 000 euros datant de 2004, la jeune femme a choisi de souscrire un PTZ+. Pour cette jeune propriétaire, le dispositif a joué un rôle important dans son achat.
Justine Roux : en passant d'un E à un D, je doublais le montant de mon prêt à taux 0.
Journaliste : D'accord. Ce qui correspond à peu près ?
J.R : A 8000 sur du E, et à 16 000 sur du D.

Un prêt qui peut doubler selon le classement énergétique du bien. L'argument convainc. Problème, en France, la moitié des biens ont été construits dans les années 1970. La plupart d'entre eux sont classés dans les deux plus mauvaises catégories. Conséquence, le PTZ+ ne peut pas être un déclencheur d'achat.

Simon Pierre Henry : A partir du moment où le client a eu un coup de coeur sur une maison qui soit classée en D, E, F ou G, si vraiment cette maison lui plaît, il ira dessus. C'est un indice qui joue forcement dans les décisions mais ce n'est pas déterminant dans la décision finale d'acheter ou pas.

Pas d'effet PTZ+ non plus observé du côté des agences immobilières. Premièrement, parce que le montage financier se fait généralement après le choix du bien. Et dans les grandes villes, les prix de l'immobilier restent encore trop élevés.

Thibault Di Palma : Globalement on a toujours beaucoup d'acquéreurs qui se positionnent et c'est pas ceux qui pouvaient pas acquérir avant qui sont boostés par le PTZ+ et qui peuvent finalement y accéder aujourd'hui. Aujourd'hui, c'est juste un dispositif qui permet, dans l'absolu, de compenser un peu la montée des taux.

Alors le PTZ+ un coup de pouce pour les riches ? Selon les chiffres annoncés par le gouvernement, 35,6% des bénéficiaires se situent dans les deux tranches les plus hautes des revenus, contre 13% dans les deux tranches les plus basses.

Du côté des organismes de crédit, on se défend de ne prêter qu'aux riches.

Simon Pierre Henry : Les populations classes moyennes, qui avant, étaient juste au dessus des plafonds, ce sont ces personnes là à qui on a pu distribuer plus de PTZ+ depuis le début de l'année. Ce sont elles qui en ont bénéficié.

En effet, le montant du PTZ+ dépend du diagnostic de performance énergétique. Les revenus eux déterminent la durée du prêt. Pour un même montant, un ménage à faibles revenus pourra rembourser sur une durée allant jusqu'à 30 ans, alors que cette durée se limite à 15 ans pour les revenus élevés.

Nathalie Chedal-Angley : C'est indispensable que la durée soit là pour les revenus modestes. Si on leur faisait des prêts sur 60 mois, ils se retrouveraient complètement surendettés et ne pourraient par recourir à ce type de prêt.

Si les PTZ+ sont en progression de 50% par rapport à l'ancienne version, ce résultat reste à nuancer. Le PTZ+ remplace à lui seul plusieurs dispositifs supprimés l'an dernier, comme le Pass Foncier par exemple. Difficile donc de croire qu'il pourra à lui seul, soutenir tout le marché.

----

Jacques Fargier : Emmanuelle bonjour
Emmanuelle Lebon : Bonjour
J.F : Alors à qui profite le PTZ+ ?
E.L : Le PTZ+, Jacques, il a surtout profité aux banques, parce qu'après une grosse activité, en fin d'année 2010, liée à la disparition de nombreux dispositifs comme par exemple le Pass Foncier, et bien elles continuent toujours d'afficher de bons chiffres. +8% depuis le début de l'année. Il faut rappeler aussi qu'elles ont beaucoup communiqué sur l'arrivée du PTZ+, certaines en ont fait même un produit d'appel, sans pour autant augmenter le pouvoir d'achat des ménages.

Les news de l'immo Rhône-Alpes, c'est maintenant

Symbole du renouveau de Lyon, le site de la Confluence connaît quelques ratés. Les prix de la capitale des Gaules passés au crible, des programmes immobiliers primés et un nouveau parc pour les Lyonnais.

[Reportage en partenariat avec le Nouvel Obs]

Devenir propriétaire à Lyon ou chercher à investir, les chiffres selon les quartiers et votre porte-monnaie.

----

Au palmarès des valeurs sûres de revente, la Presqu'île et les Quais de Saône. Ici la rareté de l'offre fait grimper les prix, tout comme du côté des Brotteaux ou de la Tête d'or. Tandis que le Vieux Lyon et l'ancien attirent les amoureux des vieilles pierres. Palme d'or pour les investisseurs, la Part Dieu, la Préfecture et la Buire où diversité des prix et programmes neufs sont des atouts séductions.

Aujourd'hui en vogue, Montchat affiche des programmes neufs dans une ambiance de village. Du neuf aussi, rare et de prestige du côté de Monplaisir, avec quelques maisons à prix d'or.

Entre rénovation et reconversion, succès des quartiers en devenir. A Guillotière, Gerland et Jean Jaurès comptez en moyenne, 3000 euros du m2. Et si Vaise et la Duchère restent les bonnes affaires dans l'ancien, Confluence se veut élitiste dans son architecture et ses tarifs. La nouvelle vitrine de Lyon n'a décidément pas de prix, mais jusqu'à quand ?

----

[Brèves Rhône-Alpes]

Trois programmes immobiliers lyonnais récompensés par les Pyramides d'Argent de la Fédération des Promoteurs Immobiliers. Parmi eux les Dominos à la Duchère, projet de l'entreprise Spirit primé deux fois au niveau régional. Tout laisse donc présager une récompense nationale en juin prochain à Lille.

Leurs loyers n'augmenteront pas. Deux locataires du principal bailleur social de la ville de Lyon, SACVL, ont eu gain de cause devant le tribunal de Grande Instance de Villeurbanne. Leur bail sera donc reconduit sans augmentation de tarifs. Des délibérés sont attendus prochainement pour 94 autres familles.

Bientôt un nouveau parc pour Lyon. A proximité des 3e, 7e et 8e arrondissements, le terrain de la caserne Sergent Blandan sera réaménagé. Six fois plus petit que la Tête d'Or, le parc sera voué à la détente et aux sports. Côté logement, les projets sont encore au stade de l'hypothèse. Les travaux se dérouleront en plusieurs phases. Franck Poirier, responsable de l'aménagement du Parc Blandan : Il va y avoir deux tranches de travaux pour le parc Blandan. La première va livrer à la fois l'esplanade publique, l'esplanade urbaine, l'ancienne place d'Arme et l'ensemble du parc des Douves et des Glacis pour 2013, la livraison. Et la deuxième phase aura lieu en 2015 et consistera à livrer le Fort et ses Bastions.

Le campus de la Doua en coopérative agricole, les abords de la Gare Jean Macé transformés en parc urbain. Des exemples des travaux de fin d'études des élèves de l'école d'architecture de Vaulx-en-Velin, sélectionnés par la Ville de Lyon. Ces projets qui resteront au stade virtuel sont exposés jusqu'au 25 mai à la Maison de l'Architecture Rhône-Alpes.

[Reportage Logis Vert]

A la Confluence, le bâtiment le Logis Vert n'est pas prêt de sortir de terre. Ce futur immeuble passif qui produira plus d'énergie qu'il n'en consommera, a déjà connu la faillite successive de deux promoteurs. Aujourd'hui l'avenir du programme et des acquéreurs est compromis. Un reportage de Brice Nativel.

----

Sylvain Guenro : Le bâtiment qui nous intéresse le plus en fait, sera en prolongement de celui de la Banque de France qu'on voit ici, avec la même largeur. Et donc dans ces bâtiments il y a 60 logements d'habitation qui sont destinés aux acquéreurs et dans l'autre aile...

Cet immeuble, Sylvain Guenro l'imagine déjà. Il sera l'un des futurs propriétaires du Logis Vert. Le bâtiment d'habitation le plus écologique de France. Mais depuis la faillite du dernier promoteur, ce responsable d'exploitation est devenu malgré lui un spécialiste de l'immobilier. Avec une trentaine d'acquéreurs, il s'oppose à la reprise du programme par le bailleur social Rhône-Saône-Habitat. Le promoteur ne garantirait pas le maintien des Pass Fonciers.

Sylvain Guenro : Si les Pass foncier qui sont au nombre de 28 sur l'opération ne signaient pas, ne passaient pas leurs actes authentiques de vente chez le notaire avant le 30 septembre, en fait ils perdraient l'intégralité du montage Pass foncier. Donc des prêts à taux préférentiels, une subvention de 3000 euros du Grand Lyon, etc.

En d'autres mots, les mensualités de certains acquéreurs sans Pass foncier passeraient de 600 à 765€ euros. A cela s'ajoute la perte de sommes allant de 9 500 à 14 000 euros, des premiers acomptes versés par les futurs propriétaires au précédent promoteur.

Mais pour Rhône-Saône-Habitat, leurs craintes ne sont pas fondées.

Benoît Tracol : Si d'aventure, les délais n'étaient pas tenables au 30 septembre, nous avons la possibilité, grâce à notre statut de coopérative HLM, de leur proposer le même type d'avantage fiscale, c'est-à-dire, de la TVA à 5,5, sous condition de ressources, et un prix de vente garanti.

Une promesse dont doute encore l'association de défense des copropriétaires. Détenteur d'un permis de construire, elle entend mener le projet par ses propres moyens et a déjà constitué sa propre société de construction. Reste au Grand Lyon à trancher en vendant le terrain à l'une des deux sociétés.

----

Jacques Fargier : Brice Bonjour,
Brice Nativel : Bonjour Jacques
J.F : Alors une entente est-elle encore possible entre ceux qui ont investi dans le bâtiment et Rhône-Saône-Habitat qui souhaite reprendre le projet ?
B.N : Une entente, pas vraiment parce que d'un côté on a toujours Rhône-Saône-Habitat qui continue à bâtir le projet dans son coin, il a changé le nom du bâtiment, il s'appelle l'Escale, et il a son propre calendrier pour sortir le bâtiment dans les temps. Et de l'autre côté on a les acquéreurs qui ont toujours un permis de construire sur ce terrain et qui peuvent bloquer la vente, justement à cause de ce permis de construire.
J.F : Qui détient les clés ?
B.N : Pour l'instant c'est toujours le Grand Lyon.

[L'agenda]

Et on conclue cette édition par votre agenda du mois :

Du 20 au 22, le salon de l'Habitat et de l'artisanat vous accueille à Chagny en Saône-et-Loire.

Les 24 et 25 mai, les professionnels du Bâtiment Basse Consommation se donnent rendez-vous au Parc des Exposition de la Porte de Versailles, pour le salon Batienergie.

Enfin, vous avez encore le temps de découvrir la surprenante exposition « La Ville Fertile », où la nature retrouve sa place dans l'espace urbain. L'exposition se tient à la cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, jusqu'au 24 juillet.

C'est la fin de cette édition. Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour de nouvelles news de l'immo.

Vidéo ajoutée le : 26/05/2011 à 17:29
Mots-clés : video immobilier, info immobilier, news immo, actualite immobiliere, tv immobilier, breves, reportages, interviews, immobilier, association defense consommateur, clcv, bailleurs sociaux, union sociale pour habitat, augmentation loyer, hlm, dpe, diagnostic performance energetique, dpi, diagnostic performance internet, permis de construire, tour first, la defense, paris, hotel montmorency, agence immobiliere daniel feau, nouvel obs, nouvel observateur, augmentation cout credit, credit immobilier, pret immobilier, ptz+, pret taux zero plus, pret taux zero +, pret taux 0 plus, presqu ile, lyon, quais de saone, les brotteaux, la tete d or, vieux lyon, la part dieu, prix immobiliers, programmes neufs, montchat, montplaisir, gerland, la guillotiere, vaise, federation des promoteurs immobiliers, sacvl, nouveau parc lyon, parc blandan, ecole architecture, pass fonciers, logis vert, salon habitat et artisanat, bbc, batiment basse consommation, salon batienergie, exposition la ville fertile

[ - ] de détails

Les dernières éditions

+ de vidéos
Les news de l'immo - Juillet 2013 3 916 vues 03:34 Juillet 2013 Cécile Duflot joue un bras de fer avec les professionnels de l'immobilier, des marchands de sommeils plus vigoureusement sanctionnés et une nouvelle certification environnementale sont au sommaire de cette édition. > Voir la vidéo
Les news de l'immo - Mai 2013 2 509 vues 02:57 Mai 2013 Les nouvelles mesures pour lutter contre la pénurie de logement. Les news de l'immo font le point sur l'actualité de l'immobilier. > Voir la vidéo
Les news de l'immo - Avril 2013 2 825 vues 03:28 Avril 2013 La baisse des prix est enfin au rendez vous et les taux ne devraient pas remonter dans les mois à venir. Les news de l'immo font le point sur l'actualité de l'immobilier. > Voir la vidéo
Les news de l'immo - Mars 2013 3 117 vues 06:11 Mars 2013 Frémissement sur les prix, des travaux d'économie d'énergie qui peuvent vous rapporter des euros, des banques qui peinent à jouer le jeu de la concurrence pour l'assurance de prêt et quelques conseils pour rédiger son annonce immobilière : ce sont les news de l'immo en mars. > Voir la vidéo
Voir les 50 dernières vidéos

Vidéos à la Une

11/05/2017 à 08:03

Salon de l'Immobilier à Toulouse: Taux bancaire immanquable

Salon de l'Immobilier à Toulouse: Taux bancaire immanquable

Zoom sur le Salon de l'Immobilier au Parc des Expositions à Toulouse qui offre cette année des taux bancaires historiquement bas.

18/02/2016 à 08:57

La caution étudiante, l'alternative aux propriétaires exigeants

La caution étudiante, l'alternative aux propriétaires exigeants

Pour un étudiant qui n'a pas de garants, trouver un logement est un véritable parcours du combattant. La "Caution Locative Etudiante" permet aux étudiants ayant des difficultés pour trouver des garants de signer un ba...

25/11/2016 à 01:51

BFM Story: Immobilier: la loi Duflot va être corrigée pour relancer le bâtiment - 29/08

BFM Story: Immobilier: la loi Duflot va être corrigée pour relancer le bâtiment - 29/08

Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l'Égalité des territoires, était sur le plateau de BFM Story. Retour sur les modifications de la loi Alur, Manuel Valls a dévoilé ce vendredi des mesures visant à relancer la c...

24/02/2016 à 09:07

L'Édito éco de Nicolas Doze: Logement: le gouvernement va baisser la fiscalité sur le capital

L'Édito éco de Nicolas Doze: Logement: le gouvernement va baisser la fiscalité sur le capital

Nicolas Doze revient sur les nouvelles mesures que le gouvernement devrait annoncer cette semaine pour relancer la construction de logements neufs.

Voir toutes les vidéos

Immobilier en vidéo Le direct Les enquêtes la meteo de l'immo les indices immobiliers l'immo de A à Z Reportimmo Scoop'immo Interview
Partagez
cette
page